Le Moyen-Âge

Le Moyen Âge commence au déclin de l’Empire romain d’occident à la fin du 5e siècle ap. JC. et se termine au moment de la Renaissance et des Grandes découvertes vers la fin du 15e siècle. Il se découpe en trois périodes :

  • Le haut Moyen Âge (5e au 10e siècle)
  • Le Moyen Âge central (10e à 14e)
  • Le Moyen Âge tardif (14e à la fin du 15e siècle)

Pour cette synthèse, résumons les événements majeurs de ces trois périodes en adoptant une perspective centrée sur l’Histoire de France. C’est parti !

Episode au format vidéo

Episode au format podcast

La fiche de synthèse

Recevoir la fiche

Résumé – Le Moyen-Âge

L’effondrement de l’empire romain

Vers la fin de l’Antiquité, l’Empire Romain contrôle un gigantesque territoire autour du bassin méditerranéen. Mais, au fil des siècles, on assiste à son déclin progressif. D’une part, l’expansion des religions favorise l’émergence de différentes croyances et politiques. D’autre part, des barbares envahissent de nombreux territoires et fondent de nouveaux royaumes. Affaibli, l’Empire Romain se scinde. L’Empire Romain d’orient conserve globalement son intégrité territoriale et son économie reste dynamique, mais l’Empire Romain d’occident s’effondre.

Le haut Moyen-Âge (5e au 10e siècle)

Les Mérovingiens (481 à 751)

À la chute de l’Empire Romain d’occident, les Mérovingiens conquièrent la Gaule (hormis la Bretagne et le Languedoc) et forment plusieurs royaumes indépendants. Puis, le Francs, Clovis, unifie et christianise ces territoires.  Il fonde le royaume de France lors de son couronnement en 481.

La structure ecclésiastique apparue sous l’Empire Romain reste globalement inchangée et l’Église s’implante progressivement durant l’époque mérovingienne. Toutefois, au milieu du 8e siècle, les divergences concernant l’iconoclasme, le contrôle étatique de l’Église, le célibat des prêtres ou encore la liturgie se creusent. On assiste à des conflits au sein de l’Eglise et de la noblesse.

Quoiqu’il en soit, la dynastie mérovingienne règne jusqu’en 751. Plusieurs rois se succèdent et luttent contre les invasions. Voici quelques dates clés : 

  • En 622, il y a l’Hégire et le début de l’ère musulmane
  • En 732, Charles Martel arrête l’invasion arabe à Poitiers. 
  • En 751, Pépin Le Bref accède au pouvoir et fonde la dynastie carolingienne.

Les Carolingiens (751 à  996)

Expansion de l’empire franc

La dynastie carolingienne s’inscrit dans la continuité de la précédente. Elle contribue aux développements du royaume de France et du christianisme. Les Francs établissent un empire couvrant la plus grande partie de l’Occident chrétien. Un des personnages les plus emblématiques de la période est Charlemagne. En 800, il est couronné empereur par le pape Léon III. 

Au 9e siècle, l’empire décline à cause de tensions internes et des attaques hongroises, vikings, et sarrasines. 

  • En 843, le traité de Verdun acte le partage de l’empire de Charlemagne au terme d’un long conflit de succession. 
  • En 845, les Vikings sont aux portes de Paris.

Le règne de la dynastie carolingienne prend fin au sacre d’Hugues Capet en 996 qui marque le début de la dynastie capétienne.

On dénombre plusieurs révolutions culturelles durant cette période : 

  • la pratique de l’esclavage décline au profit du servage
  • l’administration de l’éducation s’organisent
  • l’écriture, la comptabilité et la monnaie sont uniformisées
  • Une nouvelle forme d’organisation émerge : la féodalité 

Traité de Verdun – 843

Le Moyen-Âge central (10e au 14e siècle)

La féodalité

Le système féodal débute en France vers le 10e siècle et caractérise la période du Moyen-Âge central. La féodalité est un système politique dans lequel l’autorité centrale s’associe avec les seigneurs locaux qui s’associent à leur tour avec la population, dans un système de services et d’obligations. Par exemple, les paysans s’engagent à donner une partie de leurs récoltes au seigneur, en échange de sa protection. 

Une période prospère

La période est marquée par une augmentation rapide de la population en Europe notamment à cause de l’amélioration des techniques agricoles, à un climat plus favorable, à l’accroissement des surfaces cultivées et à l’absence d’invasions. La forte croissance démographique entraîne des changements sociaux et politiques qui profitent à l’économie européenne.

La vie intellectuelle foisonne avec : 

  • l’émergence des écoles de cathédrales
  • le remplacement de la numération romaine par le système décimal
  • l’apparition d’universités dans les grandes villes
  • la propagation de poèmes, de chants populaires ou d’histoires chevaleresques grâce aux troubadours et ménestrels.

L’importance du christianisme

Durant le Moyen-Âge central, le christianisme continue de se développer. La religion a une place prépondérante dans la société. Les chrétiens mènent des expéditions militaires au nom de la foi catholique : les croisades. Entre 1096 et 1292, il y a 9 croisades qui visent à reprendre le contrôle de la Terre sainte aux musulmans.

La période est également marquée par l’Inquisition médiévale. Il s’agit d’un tribunal ecclésiastique* (*qui appartient à l’Église) chargé de lutter contre les hérésies comme les cathares ou les templiers.

L’expansion du christianisme se caractérise aussi par la construction de nombreux monastères et l’apparition de nouveaux styles architecturaux. De célèbres monuments sont construits ou restaurés dans le style gothique : Notre Dame de Paris, les cathédrales de Chartres, Bourges, Amiens, Strasbourg … . Le 13e siècle est surnommé le temps des cathédrales.

La Moyen-Âge classique se termine à la fondation de la dynastie des Valois par Philippe VI en 1328.

Le Moyen-Âge tardif (14e jusqu’à la fin du 15e siècle)

Le Moyen-Âge tardif est une période de crise marquée par des famines, la peste noire et les guerres qui réduisent fortement la population de l’Europe occidentale. L’Église catholique traverse également de profondes crises politiques. 

Les épidémies et les révoltes

Un changement climatique accompagné d’une baisse des températures entraîne une détérioration de la situation économique. L’échec des récoltes provoque une série de famines dont la plus sévère est la Grande famine de 1315-1317 qui fait plusieurs millions de morts. En 1348, la peste fait aussi 25 millions de morts en Europe. En 1358, les paysans affamés se révoltent contre le système féodal. Ces tensions entraînent des soulèvements comme la Grande Jacquerie française de 1358 ou la révolte des paysans anglais de 1381.

La guerre de Cent Ans

Le Moyen-Âge tardif est aussi marqué par la Guerre de Cent Ans. Il s’agit d’un conflit dynastique entre les français et les anglais qui oppose les Valois et les Plantagenêt. Durant les batailles de Crécy, de Poitiers et d’Azincourt les anglais s’emparent de larges portions du territoire français. Ces défaites causent de graves troubles au sein du royaume de France comme la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons. En 1453, le royaume de France remporte finalement la guerre grâce aux succès de Jeanne d’Arc.

Les progrès et innovations 

Le Moyen-Âge tardif n’est pas qu’une période sombre car on dénombre plusieurs progrès. Le français, Jacques Cœur accumule d’immenses fortunes et une large influence politique. On assiste à l’apparition des premières banques et des premières places boursières qui facilitent les échanges commerciaux. Progressivement, les efforts de centralisation menés par les différents souverains se renforcent aux dépens de l’indépendance des seigneurs locaux. Le système féodal décline.

La fin du Moyen-Âge

Les changements politiques, culturels et technologiques au 15e siècle transforment la société européenne et ouvrent la voie à la Renaissance et à l’époque moderne. Plusieurs événements caractérisent la fin de cette période : 

  • En 1453, l’Empire byzantin (Empire Romain d’orient) s’effondre suite à la prise de Constantinople par les Turcs. 
  • La Renaissance débute en Italie et s’exporte progressivement en France
  • Le système féodal décline à cause des révoltes paysannes et l’essor de la bourgeoisie
  • Les controverses au sein de l’Église catholique romaine sont à l’origine de grands bouleversements comme la Réforme protestante.
  • Le début de l’imprimerie révolutionne la diffusion des savoirs
  • Les découvertes des explorateurs tels que Marco Polo, Vasco de Gama ou Christophe Colomb contribuent à l’expansion de la société occidentale

Conclusion

Le Moyen Âge débute avec le déclin de l’Empire romain d’occident à la fin du 5e siècle et se termine au moment de la Renaissance et des Grandes découvertes vers la fin du 15e siècle. Il se découpe en trois périodes :

  • Le haut Moyen Âge (6e au 10e siècle) durant lequel les dynasties des mérovingiens et des carolingiens contribuent aux développements du royaume de France et du christianisme.
  • Le Moyen Âge central (10e au 14e siècle) est une période prospère durant laquelle le système féodal s’impose et le christianisme continue son expansion.
  • Le Moyen Âge tardif (14e à la fin du 15e siècle) est marqué par de nombreuses crises qui ouvrent la voie à de profonds changements qui laissent place à une nouvelle période : la Renaissance et les Temps Modernes. 

Repères chronologiques du Moyen-Âge

496 Baptême de Clovis
622 Hégire et début de l’ère musulmane
800 Couronnement impérial de Charlemagne
987 Couronnement et sacre d’Hugues Capet
1096 et 1292 9 croisades chrétiennes
13e siècle Louis IX (Saint Louis), le temps des cathédrales
Du 11e au 14e siècle Doublement de la population européenne
1337-1453 Guerre de Cent Ans

Le pack PREMIUM

En savoir plus

Merci de partager le contenu, si vous l'avez apprécié :)