Dans son livre l’homme le plus riche de Babylone, Georges S.Clason présente des principes pour accéder aux succès financiers. Personnellement, j’ai beaucoup apprécié sa lecture. Les différents enseignements sont relatés par des personnages vivant dans le royaume de Babylone durant l’époque antique. De nombreux exemples illustrent les principes évoqués. J’ai choisi de résumer ce livre en partageant

Vidéo

Fiche

Télécharger

7 principes pour s’enrichir

1.    Commencer par remplir sa bourse.

Une partie de tout ce que l’on gagne doit nous appartenir. Pour conserver une fraction de ses gains, il faut tout simplement se payer en premier. L’homme le plus riche de Babylone recommande d’épargner 10% de ses revenus.

2.    Contrôler ses dépenses.

Pour y parvenir, il faut étudier ses habitudes de vie, identifier les dépenses non obligatoires et les réduire. Pour cela, il peut être judicieux de dresser un budget et l’adapter à ses besoins. Cette attitude permettrait de plus apprécier la valeur de chaque pièce dépensée.

3.    Faire fructifier son or.

Il est écrit dans le livre : «la richesse d’un homme ne se trouve pas dans les pièces qu’il transporte dans sa bourse, mais dans le revenu qu’il a bâti, le ruisseau d’or qui arrose continuellement sa fortune et la garde toujours bien en point. »

Une fois que l’on a accumulé une certaine quantité de richesse, il convient de la faire fructifier pour la transformer en un ruisseau qui continuera à alimenter sa fortune

4.    Protéger ses trésors contre la perte.

 Un des premiers objectifs de l’investissement consiste à assurer la sécurité de son capital. Pour protéger son trésor contre la perte, l’homme le plus riche de Babylone recommande de demander l’avis de ceux qui ont de l’expérience dans la gestion rentable de l’or.

5.    Transformer sa propriété en un investissement rentable.

6.    S’assurer un revenu pour l’avenir.

Un des enseignements du livre est que pour s’enrichir durablement, il faut acquérir une vision long terme. Il ne fait pas chercher des revenus immédiats, mais plutôt  prévoir des revenus pour les années à venir.

7.    Augmenter son habileté à acquérir des biens.

Le septième et dernier moyen pour développer sa fortune consiste à cultiver ses facultés intellectuelles, acquérir de l’expérience et agir. Pour cela, l’homme le plus riche de Babylone conseille d’accomplir de petits objectifs à ses débuts. Ce processus permet d’emmagasiner de l’expérience tout en améliorant la confiance en soi nécessaire à la réalisation de désirs plus ambitieux. Une fois aguerri, l’investisseur pourra  alors viser des objectifs plus complexes.

5 lois sur l’or

Selon l’homme le plus riche de Babylone, seuls ceux qui sont capables de les respecter pourront accéder au succès financier.

Dans le livre, ces 5 lois sont présentées à travers l’histoire d’un père de famille qui souhaite transmettre son héritage à son fils. Avant de le lui léguer, le paternel demande à son enfant de parcourir le monde afin qu’il démontre son habileté à acquérir de l’or et à se faire respecter des hommes. Avant le départ, le jeune homme reçoit un sac d’or et une tablette d’argile sur laquelle les 5 lois sur l’or sont inscrites.

  1. « L’or vient volontiers, en quantités toujours plus importantes, à l’homme qui met de côté pas moins du dixième de ses gains pour créer un capital en prévision de son avenir et de celui de sa famille. »
  1. « L’or travaille diligemment et de façon rentable pour le sage possesseur qui lui trouve un placement profitable, se multipliant même comme les troupeaux dans les champs. »
  1. « L’or reste sous la protection de son possesseur prudent qui l’investit d’après les conseils des hommes sages. »
  1. « L’or échappe à l’homme qui investit sans but dans des entreprises qui ne lui sont pas connues ou qui ne sont pas approuvées par ceux qui s’y connaissent dans la façon d’utiliser l’or. »
  1. « L’or fuit l’homme qui le forcerait dans d’impossibles gains, qui suivrait le conseil séduisant des fraudeurs et des escrocs ou qui se fierait à sa propre inexpérience et à ses désirs romantiques d’investissement. »

4 enseignements supplémentaires

Le livre renferme de nombreux exemples qui illustrent que l’application des principes financiers évoqués précédemment permet de se constituer un trésor. C’est notamment le cas avec :

  • L’histoire d’un esclave qui gagne sa liberté grâce à la qualité de son travail
  • L’histoire d’un brigand qui devient un homme respectable après avoir assimilé les lois sur l’or et remboursé ses dettes

Les enseignements que l’on peut tirer de ses histoires sont multiples.

  • Fournir un travail de qualité en toute circonstance. Un travail bien fait favorisera toujours celui qui l’accomplit.
  • Faire face à ses problèmes. C’est-à-dire accepter sa situation et se battre pour s’en sortir si nécessaire
  • Allouer une partie de ses revenus aux plaisirs et aux satisfactions de la vie. Le chemin vers la richesse ne doit pas être constitué uniquement de privation.
  • Faire fortune requiert du temps et demande une certaine éducation financière.

_______________

Je dois avouer que j’ai été surpris par la qualité du contenu de ce livre. Malgré sa Date de publication originale en 1926, les principes financiers évoqués semblent toujours au goût du jour. Je recommande sa lecture à tous ceux qui souhaitent découvrir ou redécouvrir les secrets de la richesse.

_______________

Lien affilié Amazon : L’homme le plus riche de Babylone – Georges S.Clason

_______________

Retour sur la page du projet P04 – Résumés de livre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *