L’Antiquité

L’Antiquité commence avec l’apparition de l’écriture en Mésopotamie et en Égypte à la fin du 4e millénaire av. JC. La période antique se termine à la chute de l’Empire romain d’occident au 5e siècle ap. JC.

Pour cette synthèse nous nous concentrerons sur l’histoire de quatre civilisations ayant vécues autour de la méditerranée.

  • la civilisation sumérienne (4e au 2e millénaire av. JC.)
  • La civilisation égyptienne (4e millénaire av. JC. à 30 av. JC.)
  • La civilisation grecque (2e millénaire av. JC. à 30 av. JC.)
  • La civilisation romaine (1er millénaire av. JC. au 5e siècle ap. JC.)

Episode au format vidéo

Episode au format podcast

La fiche de synthèse

Recevoir la fiche

Résumé – L’Antiquité

L’Antiquité commence avec l’apparition de l’écriture en Mésopotamie et en Égypte à la fin du 4e millénaire av. JC.  La période antique se termine à la chute de l’Empire Romain d’occident au 5e siècle ap. JC.

L’invention de l’écriture

Lors de la Préhistoire, les Hommes apprennent à maîtriser les ressources naturelles ce qui leur assure une subsistance tout au long des saisons. Les deux progrès majeurs sont : 

  • l’apparition de l’agriculture qui favorisent la sédentarisation des populations
  • l’invention de l’écriture qui facilitent le développement des sociétés

Les recherches actuelles ne plaident pas en faveur d’un foyer unique à l’origine de ces évolutions. Les historiens identifient plusieurs épicentres qui émergent à des époques différentes.

Si l’on se focalise sur le bassin méditerranéen et le Proche-Orient, on recense deux grands foyers de civilisation durant la deuxième partie du 3e millénaire av. JC. (au moment de l’invention de l’écriture) : l’Égypte pharaonique autour du Nil et la Mésopotamie. 

La Mésopotamie et l’Egypte au 3e millénaire av. JC.

La civilisation sumérienne en Mésopotamie (4e au 2e millénaire av. JC.)

Histoire de Sumer

Sumer est une région située à l’extrême sud de la Mésopotamie antique (actuellement l’Irak). Durant l’Antiquité, l’histoire de la civilisation sumérienne se décompose en plusieurs phases :

  • La période d’Uruk (3400 – 3100 av. JC.). Les institutions étatiques et urbaines se développent autour de la ville Uruk qui jouit d’un important rayonnement culturel. 
  • La période de Djemdet Nasr (3100 – 2900 av. JC.). La zone centrale et méridionale de l’Irak se développe ensuite.
  • La période des dynasties archaïques (2900 – 2340 av. JC.). Suite à la coexistence et la confrontation de plusieurs petits royaumes, le pays de Sumer se divise en de multiples cités-États. 
  • L’empire d’Akkad (2340 – 2190 av. JC.). Une dynastie non-sumérienne unifie la Mésopotamie
  • La période « néo-sumérienne » (2112 – 2004 av. JC.). Une nouvelle unification sous la troisième dynastie d’Ur voit le jour.

L’apport de la civilisation sumérienne

L’analyse historique montre que l’influence des Sumériens est majeure. Ils contribuent à l’apparition des premiers États, au développement des premières sociétés urbaines ainsi qu’à la mise au point de différentes techniques dans les domaines de l’agriculture, la construction, la métallurgie ou encore dans les échanges commerciaux. 

La civilisation égyptienne (4e millénaire av. JC. à 30 av. JC.)

L’histoire de l’Egypte antique

Au fil de l’Histoire, les populations humaines se concentrent le long du Nil. Au 4eme millénaire av. JC., Ménès unifie politiquement les principaux royaumes aux alentours du fleuve. Il fonde  la ville de Memphis, la première dynastie d’Égypte et il devient le premier Pharaon.

L’époque de la civilisation égyptienne se découpe en quatre périodes durant l’Antiquité :

  • L’ancien empire (2700 à 2050 av. JC.). A cette époque, la société égyptienne se construit. L’élevage, l’agriculture, l’art et l’architecture se développent. L’une des réalisations les plus emblématiques de la période est la pyramide de Khéops construite en 2650  av. JC.
  • Le moyen empire (2050 à 1600 av. JC.). La civilisation égyptienne prospère dans le sud et l’est de la méditerranée. Les Égyptiens conquièrent de nombreux royaumes, dont la Nubie et la Syrie et accroissent le commerce, en particulier avec les Phéniciens. 
  • Le nouvel empire (1600 à 1050 av. JC.). C’est l’apogée de l’empire égyptien. Les pharaons (Akhenaton, Toutankhamon et Ramsès II) mènent de grands travaux et de nouvelles politiques de conquêtes. En 1200 av. JC., les Phéniciens inventent leur propre alphabet.
  • La période du déclin (1er millénaire av. JC.). La civilisation égyptienne subit les assauts répétés de puissances étrangères 
    • En 525 av. JC., les Perses annexent l’Égypte après avoir vaincu le pharaon
    • En 332 av. JC., Alexandre le Grand conquiert l’Égypte
    • En 30 av. JC., l’Égypte est intégrée à l’Empire Romain à la mort de Cléopâtre

La Mésopotamie et l’Egypte au 2e millénaire av. JC.

L’apport de la civilisation égyptienne

Quoiqu’il en soit, le succès de la civilisation égyptienne naît de sa capacité à s’adapter aux conditions de la vallée du Nil. Le surplus agricole qui découle du contrôle de l’irrigation de la vallée facilite le développement social, culturel et économique de la région. 

L’administration possède les moyens de financer l’exploitation minière, l’organisation de constructions collectives, des projets agricoles, les relations commerciales, le développement rapide d’un système d’écriture indépendant, la constitution d’une solide armée…

En fin de compte, l’Egypte antique a une influence sur la culture et l’imaginaire des peuples qui lui succèdent notamment dans les domaines de l’art, l’architecture ou encore les sciences (mathématiques, médecine, irrigation).

La civilisation grecque (2e millénaire av. JC. à 30 av. JC.)

La société grecque se développe autour de la mer méditerranée durant l’Antiquité. Quatre époques se succèdent :

  • l’époque mycénienne (2e millénaire av. JC.)
  • l’époque archaïque (8e au 6e siècle  av. JC.)
  • L’époque classique (5e au 4e siècle av. JC.)
  • l’époque hellénistique (4e siècle av. à 30 ap. JC.)

L’époque mycénienne (2e millénaire av. JC.)

Le territoire grec durant l’époque mycénienne

Au début du 2e millénaire av. JC., des peuples en exode s’installent en Grèce et fondent des cités indépendantes. Ces communautés communiquent peu à cause de la géographie de la région, qui rend les déplacements difficiles. Toutefois, on peut observer quelques conflits comme la guerre de Troie vers 1200  av. JC. Ce n’est qu’à partir du 8e siècle av. JC. que la civilisation grecque connaît sa véritable expansion.

L’époque archaïque (8e au 6e siècle  av. JC.)

Durant cette période de l’Antiquité, les cités grecques continuent de se développer indépendamment. Sparte, Thèbes et Athènes deviennent rapidement les cités les plus importantes. La société grecque connaît de nombreux progrès :

  • L’art se développe notamment avec la céramique, la sculpture ou encore la littérature. Les œuvres d’Homère : L’Iliade (poème) et l’Odyssée (aventures d’Ulysse après la guerre de Troie) datent de cette époque
  • L’alphabet et la monnaie grecs sont créés.
  • En 776 av. JC., il y a les premiers Jeux olympiques à Athènes.
  • Le domaine des mathématiques s’enrichit également en particulier grâce à Thalès (625 – 546 av. JC.) et Pythagore (580 – 495  av. JC.)

L’époque classique (5e au 4e siècle av. JC.)

La période correspond à l’apogée d’Athènes et de Sparte. Les valeurs et les institutions fondamentales du monde grec trouvent leur pleine expression et arrivent à maturité. Les cités grecques deviennent de brillants foyers de civilisation.

  • La démocratie est instaurée à Athènes entre 510 et 507 av. JC.
  • La philosophie se développe notamment grâce à Socrate et Platon 
  • De merveilleux bâtiments sont construits :
    • Le Parthénon à Athènes (437 av. JC.)
    • La statue de Zeus à Olympie (437 av. JC.)
    • Le Mausolée d’Halicarnasse (355 av. JC.)
    • Le temple d’Artémis à Éphèse (340 av. JC.)
    • Le Colosse de Rhodes (303 av. JC.)

La période est également marquée par de nombreux conflits. Les cités grecques (Athènes, Thèbes, Sparte) luttent pour leur autonomie.

  • En 490 av. JC. : les Grecs repoussent les Perses pendant la bataille de Marathon
  • En 404 av. JC. : les spartiates prennent Athènes
  • En 378 av. JC. : Athènes et Sparte sont en guerre

Affaiblie par des luttes incessantes entre cités, la Grèce tombe sous la domination du roi de Macédoine, Philippe II, en 338  av. JC.

L’époque hellénistique (4e siècle à 30 av. JC.)

Philippe II et son fils Alexandre le Grand mènent une très vaste politique de conquêtes. En 332  av. JC., Alexandre le Grand conquiert de nombreux territoires perses, dont l’Égypte.

L’expédition d’Alexandre Le Grand

Plus tard, les conquêtes romaines (entre 220 et 31 av. JC.) marquent la fin de l’indépendance du monde grecque. Constantinople devient la capitale de l’Empire Romain d’Orient et le nouveau pôle culturel grec.

En tout cas, la culture grecque antique conserve un réel dynamisme sous domination romaine et évolue progressivement vers la civilisation byzantine à partir du 4e siècle ap. JC.

La civilisation romaine (1er millénaire av. JC. au 5e siècle ap. JC.)

 

L’État romain est l’une des plus grandes entités politiques de l’Histoire. Il a profondément influencé le monde méditerranéen, sur le plan culturel, linguistique, religieux ou architectural, tout en conservant l’héritage de la civilisation grecque.

L’histoire de l’Empire Romain se caractérise par :

  • Une période d’expansion (du 7e siècle av. JC. jusqu’à la naissance de Jésus Christ)
  • Son apogée (durant les 4 premiers siècles ap. JC.)
  • Son éclatement (durant le 5e siècle ap. JC.)

L’expansion (7e siècle  av. JC. jusqu’au 1er siècle ap. JC.)

L’Empire Romain se développe autour de la méditerranée occidentale durant le 1er millénaire av. JC. De grandes villes romaines sont fondées comme Rome en 753 av. JC. ou  Lugdunum (ancien nom de la ville de Lyon) en 43 av. JC.

Rome est le centre de l’Empire Romain et son histoire est extrêmement riche. Voici quelques dates marquantes : 

  • La république est instaurée en 509  av. JC. par Junius Brutus
  • Vers 300 av. JC., Rome voit l’organisation des premiers combats de gladiateurs
  • Le colysée est construit de 72 à 80 ap. JC.

Dans l’Empire Romain, le pouvoir politique est principalement détenu par l’empereur, qui s’appuie sur une bureaucratie développée, une administration territoriale importante et sur une puissante armée. 

A la fin du premier millénaire av. JC, l’Empire Romain se lance dans une vaste politique de conquêtes.

  • De 264 à 146 av. JC., Rome conquiert les territoires occupés par la civilisation carthaginoise. Son leader emblématique, Hannibal Barca, est vaincu par les Romains en 202 av. JC. 
  • Entre 150 et 30 av. JC., les Romains conquièrent la Grèce et l’Égypte.
  • On dénombre également de nombreux affrontements avec les Gaulois et les Celtes. 
    • En 390 av. JC., le Celte Brennus pille Rome
    • En 290  av. JC., les Gaulois pillent Delphes en Grèce
    • En 125  av. JC., les Romains commencent leur intervention en Gaule
    • De 58 à 51 av. JC., c’est la guerre des Gaules. Vercingétorix se rend à César en 52 av. JC.
    • En 51  av. JC., la Gaule devient finalement une province romaine.

En moins d’un millénaire, la civilisation romaine a développé un immense empire. Elle a anéanti ou rallié les plus grands peuples vivant autour de la mer méditerranée.

L’empire romain à son apogée (2e siècle ap. JC)

L’Apogée (4 premiers siècles ap. JC.)

En 30 ap. JC., le christianisme s’éveille après la crucifixion de Jésus de Nazareth. L’abolition de la proscription du christianisme par Constantin et son établissement comme religion d’État par Théodose Ier contribue à son expansion. Au fil des ans, l’Église acquiert une place prépondérante dans une grande partie des territoires romains. 

L’Empire Romain atteint son apogée sous la dynastie des Antonins entre 96 et 192 ap. JC. De nombreux progrès sociétaux marquent les 4 premiers siècles :

  • 211/212 ap. JC. : l’édit de Caracalla accorde la citoyenneté romaine aux habitants libres de l’Empire
  • 313 ap. JC. : l’édit de Milan établit la liberté de culte dans l’Empire Romain
  • 380 ap. JC. : l’édit de Thessalonique fait du christianisme la religion officielle de l’Empire Romain

La période impériale est aussi un temps de développement des échanges économiques.  La construction d’un important réseau routier permet de relier de nombreuses métropoles et faciliter le commerce. 

Le déclin (5e siècle ap. JC.)

Malgré tout, l’Empire Romain se scinde en 395 ap. JC. C’est la naissance de l’Empire Romain d’occident et l’Empire Romain d’orient (=Empire byzantin). En parallèle, la civilisation romaine subit de nombreuses invasions barbares : 

  • En 406 ap. JC, les grandes invasions germaniques débutent
  • En 410 ap. JC., les Wisigoths pillent Rome
  • De 434 à 453 ap. JC., c’est le règne d’Attila le roi emblématique des Huns
  • En 455 ap. JC., les Vandales pillent Rome

En 476 ap. JC., le dernier empereur romain, Romulus Augustule, abdique face aux barbares. Cette évènement symbolise l’effondrement de l’Empire Romain d’occident et la fin de l’Antiquité.

Conclusion 

Dans une perspective eurocentrée, nous venons de synthétiser très succinctement l’histoire des quelques civilisations ayant vécues autour de la méditerranée durant l’Antiquité. Mais, il existe bien d’autres peuples qui ont aussi eu un impact comme les celtes, les gaulois, les huns….

Quoiqu’il en soit, on peut garder en tête que les foyers de civilisation antiques grandissent, s’étendent, et se développent (parfois sur d’immenses territoires). Malgré leur grandeur, on constate que la plupart finissent par s’effondrer, se recomposer ou s’assimiler. Toutefois, les civilisations suivantes s’inspirent des progrès, des innovations et de l’héritage des peuples antérieurs.

D’un point de vue général : après la maîtrise des ressources naturelles, après la transmission des savoirs via l’écriture, les Hommes se regroupent et s’organisent en société durant l’Antiquité. Ils codifient et transmettent leurs valeurs et savoirs par l’intermédiaire de rites, d’ouvrages, de pratiques, de règles ou encore via leurs systèmes politiques. C’est l’émergence des grandes religions monothéistes et l’effondrement de l’Empire Romain d’Occident au 5e siècle ap. JC. qui symbolisent la fin de l’Antiquité et le début du Moyen-Age.

Repères chronologiques de l’Antiquité

Fin du 4e mill  av. JC. Apparition des premières écritures en Mésopotamie
2e et 1e mil av. JC. Temps de la Bible
5e siècle av. JC. Apogée d’Athènes
2e siècle av. JC. 

au 2e siècle ap. JC.

Chine impériale des Han
52 av. JC.  Victoire de César sur Vercingétorix à Alésia.
1-2e siècle ap. JC. Apogée de l’Empire Romain. 
1-4e siècle ap. JC. Débuts du christianisme
395 ap. JC. Scission de l’Empire Romain
476 ap. JC. Effondrement de l’Empire Romain d’occident

Le pack PREMIUM

En savoir plus

Merci de partager le contenu, si vous l'avez apprécié :)